El Tajin, la capitale des Totonaques.

Situé dans le nord de l’État de Veracruz, El Tajin est une zone archéologique inscrite au patrimoine de l’UNESCO depuis 1992.
Anciennement capitale du monde Totonaque, cette cité d’environ 50000 habitants a atteint son apogée entre le début du IXe et du XIIIe siècles. Les Totonaques, peuple amérindien de la côte du golfe du Mexique, jouèrent un rôle clé auprès de Hernán Cortès durant la colonisation. Découverte en 1875, la cité était totalement dépeuplée quand les colons espagnols arrivèrent au XVIe siècle ; c’est la raison pour laquelle le site ne fut pas détruit.
Les Totonaques furent de véritables maîtres en art et en architecture. Leur principale construction, la « Pirámide de los Nichos », est considérée comme un chef-d’œuvre de l’ancienne architecture mexicaine et américaine. Elle est plus élevée que les autres, ce qui la met encore plus en valeur. Composée de 7 plateformes superposées en échelons, elle atteint les 18 mètres de hauteur. Un escalier situé sur la face nord de la pyramide permet d’accéder à son sommet, où l’on trouve 2 serpents dragons sculptés dans la pierre. Les niches sont peintes en rouge foncé à l’intérieur avec de jolies bordures bleues.
Son architecture unique en Amérique Centrale se caractérise par des reliefs sculptés très élaborés sur les colonnes et sur les frises qui évoquent le soleil, la pluie et le temps. D’ailleurs, Tajin signifie « Éclair ».
El Tajin ne compte pas moins de 200 bâtiments répartis sur 1000 hectares. Après la chute de Teotihuacan, le site devint le centre le plus important du nord-est de l’Amérique Centrale.
Un célèbre rituel de la civilisation Totonaque est le “rituel des danseurs Voladores”. Particulièrement impressionnant ! Avec une corde fixée au pied, les 4 danseurs Voladores s’élancent dans le vide et tournoient en descendant progressivement, au son de la musique du chef de danse, installé paisiblement sur le mat à plus de 20 mètres de hauteur.
El Tajin est devenu la principale attraction touristique de l’État de Veracruz. C’est un exemple hors pair qui met en avant la grandeur et l’importance des cultures préhispaniques mexicaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :