fbpx
SITES PATRIMONIAUX

Les haciendas, témoignage de l’histoire coloniale du Mexique

Les haciendas, témoignage de l’histoire coloniale du Mexique.

Le mot « hacienda » est aujourd’hui employé bien souvent pour qualifier un hôtel traditionnel de charme à la campagne, ou bien une ferme de grande taille. Mais les haciendas sont bien plus que cela ; derrière ce terme se cache un véritable témoignage de l’histoire coloniale du Mexique !

Les premières haciendas ont été fondées suite à la conquête espagnole. Le territoire conquis devait être totalement reconstruit, et surtout restructuré. Conscients de l’importance de la production de matières premières dans un processus de développement, les Conquistadors décidèrent de mener une politique agricole conséquente pour dynamiser le territoire.

Basées sur les modèles agricoles Andalous de l’Espagne du 15ème siècle, les haciendas ont été reproduites en grand nombre dans toute la Nouvelle Espagne, arborant une architecture propre à la renaissance espagnole. Elles étaient conçues pour permettre à l’exploitation de vivre en véritables micros villages autonomes où toutes les activités et savoir-faire étaient représentés, invulnérables aux aléas externes. Elles servaient par exemple à la culture des terres, la production de vin, d’huile et de céréales, puis pour l’élevage.

Au Mexique dans les haciendas de la péninsule du Yucatan, on cultivait aussi l’or vert : le Sisal.

Cet agave était utilisé pour fabriquer cordes, tissus ou encore tapis. On trouve encore aujourd’hui des produits artisanaux dans le Yucatan, comme des hamacs, chapeaux ou cloches, fabriqués intégralement à base de sisal.

L’hacienda, c’est aussi le lieu de résidence d’une classe sociale opulente, car c’est également l’expression d’un pouvoir et d’un statut social. Le système d’exploitation agricole des Haciendas a été aboli par la constitution Mexicaine de 1917.

Dans l’état du Yucatan, on recense environ 392 haciendas, dont seulement 70 d’entre elles sont encore actives aujourd’hui. Beaucoup ont étés abandonnées ou détruites.

Avec l’essor du tourisme les haciendas se sont révélées comme de véritables trésors culturels et sont aujourd’hui en cours de reconversion : hôtels, restaurants, musées ou résidences privées.
Elles constituent aujourd’hui un réel atout pour le tourisme et restent le symbole de l’histoire coloniale du Mexique.

Nous vous recommandons de faire un détour par l’hacienda Temozon, entre Izamal et Mérida, qui a été transformée en hôtel de luxe. Celle-ci a conservé tout son charme grâce à une restauration respectueuse du style d’origine. Le petit plus : Le spa qui se trouve dans un petit cenote de type grotte, entièrement privé.

Crédits images: Hacienda Yaxcopoil

Partager l'article :

Similar Posts

2 thoughts on “Les haciendas, témoignage de l’histoire coloniale du Mexique
  1. Salut !!
    Je viens de découvrir ton blog grâce à un groupe Facebook,
    je vais lire tes articles avec plaisir ! Ça m’aidera beaucoup pour mon prochain voyage au Mexique, une fois le vaccin trouvé 😀
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :