Le Spring Break au Mexique !

C’est l’occasion pour tous les jeunes américains (Etats-Unis d’Amérique et Canada) de faire la fête sans relâche au printemps.

La naissance du Spring Break 

En 1936 pendant les vacances de printemps, Sam Ingram (entraîneur de natation de l’université de Colgate) organise un évènement sportif à la seule et unique piscine olympique de Fort Lauderdale (Floride, USA) de cette époque. Deux ans plus tard à la même période, la ville accueille 300 nageurs. Cela devient un rassemblement annuel incontournable pour les étudiants toujours plus nombreux, surnommés alors les « Spring Breakers » (les vacanciers du printemps).

Cependant, ces jeunes fêtards ont mauvaise réputation dans leur pays. Pour eux, la fête signifie : concours de T-shirts mouillés, alcool, drogue, sexe…Ils dégradent les chambres d’hôtels, laissent énormément de déchets sur les plages et sont particulièrement bruyants.

En 1985, ce sont plus de 350 000 « spring breakers » qui font le déplacement. Le maire élu, Robert Dressier, déclare que le Spring Break n’est plus le bienvenu dans sa ville. Étant donné la proximité géographique avec le Mexique, ils sont de plus en plus nombreux à choisir cette destination.

Spring Breakers à Las Vegas

Que recherchent réellement les Spring Breakers ?

Les vacances de printemps, de fin mars à mi-avril, c’est l’occasion pour les étudiants américains de réviser intensément leurs cours avant les examens finaux. La pression est forte car leurs études coûtent très chères et ils doivent absolument réussir. C’est pourquoi beaucoup d’entre eux tombent dans l’autre extrême et préfèrent s’évader une semaine pour faire la fête & se défouler !

Les avantages du Mexique:

Aux USA où la législation est rigoureusement appliquée, il est obligatoire d’avoir plus de 21 ans pour avoir le droit de consommer de l’alcool, contre 18 ans au Mexique. La destination est donc parfaite pour eux.

Les stations balnéaires les plus fréquentées sont Cancun, Cabos San Lucas, Puerto Vallarta, entre autres. On y trouve de superbes hôtels All Inclusive (en formule tout compris), la formule idéale pour consommer sans se soucier de son argent. En plus, les agences proposent souvent des forfaits comprenant les vols, transports aéroport et hôtels tout inclus à des prix compétitifs.

Les shots de tequila, les bières Corona, et tous les cocktails sont alors difficilement résistibles !

Grâce à des années d’expérience, les hôtels savent se préparer comme il faut pour l’arrivée des spring breakers et les gérer au mieux durant leur séjour. A cette occasion, la sécurité est également renforcée dans les différentes destinations touristiques.

Un moteur économique!

Au-delà de son côté trash, le spring break a quand même un grand avantage : c’est un moteur économique pour le Mexique. Les résidents et employés de l’hôtellerie reconnaissent que c'est l'occasion pour renflouer les caisses et créer des emplois temporaires dans les bars, restaurants, discothèques, hôtels... Par exemple à Cancun ils étaient 45000 Spring Breakers en 2018, chiffre qui ne cesse d’augmenter. Selon le directeur général du tourisme de Benito Juarez (Cancun), chaque Spring Breaker dépense environ 2900 dollars américains pour son forfait vacances et entre 300 et 600 dollars de consommations supplémentaires sur place durant un séjour de 4 à 7 jours. Les différents acteurs de l'économie, sont en train de mettre en place des stratégies pour que ces jeunes deviennent plus conscients et curieux. Le but n’est pas de les empêcher de faire la fête, mais de les faire sortir un peu de leurs hôtels, et susciter leur intérêt pour visiter la région et découvrir le Mexique, sa culture. Nous savons bien, vous comme nous, que Le Mexique c'est bien plus que des shots de Tequila !

 Crédits images: Destination 360

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :