LES CENOTES: les puits sacrés des mayas.

Nous vous invitons souvent à visiter ou vous baigner dans des Cenotes, mais savez-vous réellement ce que c’est?

Le mot Cenote trouve son origine chez les mayas, “u maya dz’onot” signifiant “puits sacrés” et se réfère à toute chambre souterraine qui contient de l’eau en permanence. Ils sont très particuliers à la Péninsule du Yucatan; on en compte pas moins de 10.000 dans la région, de toutes sortes; des ouverts ressemblant à des puits ou piscines naturelles, des semi ouverts, des fermés du type grottes…et peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de profondeur.

Si à l’époque ils étaient utilisés comme lieux de rituels dans les communautés mayas, ils sont maintenant plus utilisés à des fins de détente, de baignade rafraîchissante, aussi bien pour les locaux que pour les touristes. Il est possible aussi dans certains d’entre eux, de pratiquer la plongée (pour les expérimentés). Cependant, parmi ces milliers de cenotes, seulement une minorité est accessible.

Cenote Kantun Chi

Source: NASA

Comment se sont-ils formés?

 

Les cenotes sont produits par un phénomène de dissolution et d’effondrement des terrains calcaires situés au-dessus d’un réseau souterrain de grottes et rivières.

 

Dans le cas du Mexique, on pense que l’apparition des nombreux cenotes au Yucatán est directement liée à l’impact de la même météorite qui a donné lieu à l’extinction des dinosaures! En effet, on sait précisément où la météorite s’est écrasée parce qu’elle a laissé derrière elle un énorme cratère (le cratère de Chicxulub). Autour de ce cratère, se trouve disposé de manière concentrique un anneau de cenotes. La météorite aurait donc pu, du fait de son diamètre élevé (10km) et de la puissance de l’impact, fracturer le sous-sol du Yucatán. Cela aurait provoqué l’effondrement des voûtes de certaines cavernes et rivières souterraines. En somme, la collision de la météorite aurait également causé l’extinction des dinosaures sur la Terre il y a environ 65 millions d’années.

 

Dans notre région ils sont pour la plupart reliés entre eux par un système de grottes aquatiques, qui aurait été créé lors de l’impact de la météorite.

Lorsque l’orifice d’un cenote est situé au-dessous de la surface d’un plan d’eau (lagune, lac, mer), il apparaît sous forme d’une tache plus foncée ; on parle alors de trou bleu ou trou noir selon la couleur perçue.

Pourquoi sont-ils sacrés?

Pour les Mayas, les cenotes étaient des portes d’accès à l’infra-monde, appelé Xibalba, où ils pouvaient communiquer avec les dieux de la mort.

Leur fonction était double:

D’une part, ils étaient utilisés comme réserve d’eau douce (il n’y a pas d’eau douce en surface dans la péninsule du Yucatán).

D’autre part, ils servaient de lieu de culte dans lesquels étaient jetées des offrandes ou des victimes sacrificielles. Ils y faisaient des rituels de pluie, de vie, de mort, de fertilité, ou encore de renaissance. D’après l’archéologue Carmen Rojas Sandoval, de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire du Mexique, et Arturo H. González González, du Musée du Désert, « l’un des rituels les plus connus relativement aux cenotes était le dénommé Chen Ku, qui consistait à jeter des victimes dans ses eaux, comme le cas bien connu du cenote sacré de Chichén Itzá ».

Cenote Ik Il à Chichen Itza

 

Important pour les visiteurs:

Les règles de conservation des cenotes et des grottes sont très strictes et  nous vous demandons les prendre au sérieux afin de respecter et préserver l’environnement. Il est formellement interdit de se baigner dans un cenote avec de la crème solaire ou tout produit chimique sur soi, même bio-dégradable. Il est important de ne pas toucher les stalactites et encore moins d’en ramener chez soi, ainsi que prendre des photos avec flash.

Voilà, si vous êtes amoureux des curiosités de la nature, et intéressés par la culture maya, nous vous invitons à découvrir des cenotes de toutes sortes. Vous serez enchantés!! Certains sont accessibles pour vous y rendre par vous-même, en payant une entrée; cependant, les plus authentiques et préservés du tourisme sont plus difficiles d’accès et peu connus. Vous pouvez cliquer sur ce lien: Au coeur de la jungle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :