Le majestueux papillon monarque!

Chaque année au mois de novembre, des millions d’entre eux s’envolent des États-Unis et du sud du Canada pour se retrouver à la « Réserve des papillons monarques » dans l’Etat du Michoacán, au Mexique. Là-bas, ils envahissent les forêts et s’agglutinent sur les arbres, dont on ne voit alors plus que l’incroyable reflet doré des milliers de papillons.

La chenille du monarque, qui se nourrit d’asclépiades, est facilement reconnaissable par ses rayures noires, blanches et jaunes. Elle se métamorphose ensuite en chrysalide, dont émerge 10 jours après le papillon adulte qui entreprend alors sa migration vers le Mexique. Cinq générations successives de papillons sont nécessaires pour accomplir ce long périple. La durée de vie moyenne des quatre premières générations est de 2 à 3 semaines, alors que la dernière  (celle qui termine la migration) vit entre 6 et 7 mois !

Le monarque adulte compte 2 paires d’ailes d’un rouge orangé vif, veinées et bordées de noir avec des taches blanches. Le mâle se distingue de la femelle par sa taille, légèrement plus grand, puis par 2 petites taches noires situées sur ses ailes postérieures.

L’envergure des ailes de ce papillon peut atteindre entre 93 et 105 millimètres. Lors de ses migrations, il peut parcourir jusqu’à 4 000 km en 2 mois environ, ce qui le classe au 2ième rang parmi les insectes migrateurs pour la distance parcourue.

Actuellement 3 grandes menaces pèsent sur le monarque : la coupe illégale, la disparition de l’asclépiade et le réchauffement climatique.

Depuis 2007, le Mexique, les États-Unis et le Canada ont réagi en mettant en place le Plan Nord-Américain de Conservation du Monarque. Le but étant de protéger son habitat le long des routes de migration et de garantir sa reproduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :